Actu-infos

Actu-infos

INSECURITE A OUAGADOUGOU: 2 faux gendarmes et un voleur aux somnifères aux arrêts

Le mardi 6 mai 2014, la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou a procédé à la présentation d’un groupe de délinquants présumés être auteurs de vols avec arme à feu, avec usurpation de fonction et d’un individu qui s’était spécialisé dans des vols avec usage de somnifères dans les cars de transports.

Le voleur aux somnifères

« Depuis un certain temps, la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou enregistre des plaintes récurrentes faisant état de vols d’ordinateurs portables de passagers de cars de transports en commun. Les différentes plaintes enregistrées font toujours état de ce que l’auteur utilise un somnifère pour endormir les victimes déjà ciblées afin de commettre son forfait ». C’est par ces explications que le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, l’adjudant-chef major, Kader Zouré, a introduit les échanges avec les hommes de média. Selon l’adjudant-chef major, le 30 janvier 2014, ses services ont reçu les déclarations d’un citoyen, victime de vol au cours d’un voyage. Ce dernier, a-t-il fait savoir, a confié avoir emprunté un car de transport en commun, le 30 décembre 2013, à destination de Fada N’gourma. Au cours du voyage, son voisin de siège l’a invité à manger du biscuit. Après en avoir consommé, il s’est endormi profondément. C’est à ce moment que ledit voisin s’est emparé de son sac contenant un ordinateur portable et une somme de 170 000 F CFA. A son réveil le lendemain, il a été admis au centre hospitalier régional de Fada pour des soins de désintoxication. Le même jour, a indiqué le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, ses services interpellent Adama Yéyé, en possession de l’ordinateur, objet du délit, ce dernier va alors déclarer l’avoir acquis auprès de Elie Ouédraogo, informaticien de son état. Interpellé à son tour, ce dernier va reconnaître avoir vendu l’appareil à Adama Yéyé, mais précise qu’il l’a reçu d’un homme de forte corpulence dont il ignorait l’identité. Dans leurs investigations, la brigade va parvenir à mettre la main, le 19 avril 2014, sur le mis en cause, à savoir Norbert Sawadogo en possession d’un autre ordinateur. Conduit à la brigade, celui-ci va déclarer avoir reçu les ordinateurs des mains d’un certain Moussa, un nom apparemment fictif. Les investigations vont permettre de retrouver le propriétaire du second ordinateur. Car, le 26 avril 2014, celui-ci est reçu à la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou où il a déclaré avoir été victime de vol dans un car sur l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso, au cours de la nuit du 18 avril 2014, dans les mêmes circonstances décrites par la première victime. Lui également termine dans une clinique pour des soins de désintoxication. Ainsi, les deux victimes reconnaissent formellement Norbert Sawadogo, comme ayant été leur voisin de siège dans le car lors de leur voyage. Toutefois, ce dernier a persisté pour nier les faits. Au regard de ces faits, le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, a invité les usagers des transports en commun, de se garder strictement de consommer des aliments que leur offre des inconnus lors de leur voyage. Par ailleurs, il a appelé les usagers à la vigilance et mieux, à dénoncer les attitudes suspectes de leurs voisins lors des voyages.

Les faux gendarmes

Le  second fait est relatif à l’interpellation de deux individus présumés être auteurs de multiples vols, avec usage d’armes à feu et d’usurpation de fonction et met en cause Issouf Sakandé alias sergent et Innocent Yaméogo, respectivement âgés de 29 et 25 ans. A en croire, le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, Kader Zouré, ces deux individus, pour commettre leurs forfaits ont eu une ingénieuse idée. «  Revêtus de l’uniforme des forces de sécurité et armés de fusils, ils mettaient à profit l’obscurité de la nuit pour se poster à des endroits stratégiques. Au moment opportun, ils surgissent de leur cachette et procède à l’arrestation des passants, prétextant un contrôle d’identité. Pendant que le porteur de l’arme tient la victime en respect, le second la fouille à la recherche d’argent et autres objets de valeurs. Une fois l’opération terminée, ils disparaissent dans la pénombre ». C’est ainsi que Kader Zouré a décliné le mode opératoire des deux suspects. En effet, le 17 janvier 2014, un citoyen s’est rendu à la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou pour déclarer avoir été dépossédé de sa moto modèle Jupiter dans la nuit du 16 janvier à Karpala. Ce dernier, précise que ses agresseurs étaient revêtus de tenues militaires et porteurs de fusils. Avant de disparaître dans la nature, ses deux agresseurs, lui auraient signifié de se présenter à la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou pour rentrer en possession de sa monture, après paiement d’une amende forfaitaire. Au regard de la récurrence de cas similaires, et grâce à la franche collaboration d’un citoyen, la sous-unité interpelle Innocent Yaméogo, le 2 avril 2014, dans le quartier Bonheur-ville. La perquisition de son domicile permet la saisie d’un fusil de chasse calibre 12, une cartouche calibre 12, et d’autres effets militaires. Son acolyte, Issouf Sakandé dit Sergent, quant à lui sera interpellé également  le même jour. A l’actif, des deux faux gendarmes, plusieurs vols, notamment 2 engins de marques Cypton et Jupiter. Le point de presse animé par la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, a été l’occasion pour le commandant d’appeler la population à plus de vigilance. Aussi, a-t-il rappelé : « La gendarmerie agit toujours au grand jour et même en cas de nuit, l’emplacement et le mode d’action ne sauraient s’apparenter aux pratiques des usurpateurs » a-t-il indiqué. Il a invité la population à renforcer la collaboration avec les forces de l’ordre en dénonçant tout cas suspect au 10 10, au 16, au 17 et au 80 00 11 45.

Par G. Maurice BELEMNABA



07/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres